Programme de renforcement institutionnel pour l’égalité des genres en Haïti

Le ministère à la Condition féminine et aux droits des femmes (MCDF) en Haïti a créé en 1994 pour répondre aux inégalités de genre très marquée qui subsiste dans ce pays et aux revendications du mouvement féministe. En effet, Haïti classe au 144e rang sur 189 pays selon l’Indice d’inégalité de genre (IIG) du Programme des Nations Unies pour le développement (2019). Depuis sa création, le MCDF s’est doté d’une Politique et d’un Plan d’Action pour l’égalité femmes-hommes (2014), d’un Plan national de lutte contre les violences envers les femmes (2017) et d’un guide sur l’analyse comparative entre les sexes mis à la disposition des ministères sectoriels. Ces efforts ont été appuyés par les organisations haïtiennes de de défense des droits des femmes, le Canada et plusieurs acteurs de la communauté internationale.   

Malgré ces avancées notables, le MCDF dispose d’un budget insuffisant (oscillant entre 0.05% et 0.01% du budget national) pour mettre en œuvre ses programmes et politiques. Le ministère fait également face à des réticences et des résistances au sein du gouvernement et du parlement, des instances où les femmes sont largement sous-représentées. De plus, les organisations haïtiennes de défense des droits des femmes, tout soulignant régulièrement les insuffisances du ministère et le manque de volonté de la classe politique, plaident continuellement pour la réalisation effective de la mission du MCFDF. Le ministère, les organisations de femmes et les partenaires internationaux s’accordent notamment sur la nécessité d’institutionnaliser l’engagement national envers l’égalité des genres et d l’inscrire formellement dans les politiques publiques, les programmes et projets, les processus décisionnels, l’allocation des ressources et les mécanismes de concertation.