Renforcement des capacités dans le domaine des droits des personnes et du développement sur l’ODD 5

La Jordanie se classe au 138e rang sur 153 selon l’Indice mondial de l’écart entre les genres de 2020 et affiche l’un des plus faibles taux de participation économique des femmes à l’économie formelle. Cependant, le Gouvernement jordanien s’est engagé à s’attaquer à ces inégalités et à d’autres enjeux en droits de la personne, notamment en redoublant d’efforts pour que les lois nationales soient en phase avec ses engagements internationaux et régionaux. Le gouvernement s’est également engagé à accélérer la mise en œuvre des résolutions prises devant des forums internationaux, revoir ses stratégies et ses plans nationaux pour les arrimer aux objectifs de développement durable (ODD) et investir les ressources financières et humaines nécessaires à leur réalisation.   

Dans ce contexte, la Commission nationale des droits humains (NCHR) de la Jordanie jouera un rôle de premier plan en prodiguant des conseils au gouvernement, en analysant les mesures législatives et en multipliant les initiatives de plaidoyer en matière de défense des droits de la personne.