Assistance technique pour la sensibilisation et la formation sur les infrastructures résilientes au changement climatique

Le changement climatique affecte tous les types de bâtiments et autres réseaux d’infrastructures. La hausse des températures, l’augmentation des risques d’inondation et d’autres dangers potentiels menacent le fonctionnement fiable et efficace de ces réseaux, ce qui pourrait avoir des répercussions économiques et sociales importantes au Suriname. Les décisions prises aujourd’hui concernant la conception, l’emplacement et le fonctionnement des infrastructures détermineront leur degré de résilience face à l’évolution rapide des conditions climatiques. Dans le même temps, le déficit d’investissement pour la construction d’infrastructures nouvelles et résilientes au Suriname s’accroît. Un inconvénient important est que la réparation des infrastructures existantes et la construction de nouvelles infrastructures contribuent aux émissions de gaz à effet de serre, car les infrastructures dépendent fortement des industries à forte intensité d’émissions – notamment la production de ciment et d’acier. Pour faire face à ces problèmes et défis, il est nécessaire de mettre en place des infrastructures résilientes au changement climatique qui résistent aux conditions climatiques changeantes et évitent de contribuer à de nouvelles émissions.

La proposition de projet découle des actions énumérées dans le plan national d’adaptation (PAN) du Suriname concernant les infrastructures résilientes au changement climatique. L’initiative prévoit une formation ciblée pour les conseillers politiques, les décideurs, les membres de la communauté et d’autres parties prenantes identifiées dans les infrastructures résilientes au climat, afin d’améliorer leurs connaissances et leurs capacités dans ce domaine. L’assistance technique sera axée sur le renforcement de la capacité du ministère à planifier, concevoir, construire et exploiter des infrastructures résilientes au climat qui aideront le Suriname à se préparer et à s’adapter aux conditions climatiques changeantes. Ces efforts pour atteindre la résilience climatique se renforceront mutuellement avec les efforts pour augmenter la résilience aux risques naturels au Suriname.

En outre, l’assistance technique proposée aidera le gouvernement du Suriname à “mettre en place les bonnes politiques” lorsqu’il s’agit d’élaborer des codes de construction, des directives et des réglementations en matière d’infrastructures résistantes au climat. L’AT proposée est conforme aux priorités nationales de développement du Suriname et à la Politique d’aide internationale féministe du Canada (PAIF) et contribuera à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) 1, 4, 5, 9, 11 et 1.